L'île - L'infocentre littéraire des écrivains québécois

L'île - L'infocentre littéraire des écrivains québécois

Morissette, LucAgrandissement

Morissette, Luc

Genre(s) littéraire(s) :
Théâtre

Notice biographique

Luc Morissette est un acteur québécois né en juillet 1942 à Windsor. Il est inscrit au Dictionnaire des artistes du théâtre québécois1 depuis 2008. Il est membre titulaire doyen de l’Union des écrivaines et écrivains du Québec. Luc Morissette est le second fils de Raoul Morissette, médecin, et Berthilla Bourassa, secrétaire de direction.... Il est aussi le frère du journaliste Rodolphe Morissette, décédé en 2013.

1942-1969
Il a fait ses études primaires à l'Académie du Sacré-Cœur de Windsor de 1948 à 1953, puis son cours classique au Séminaire de Sherbrooke, de 1953 à 1962. Bachelier ès art, il a enseigné l’anglais au Collège du Mont Ste-Anne de Sherbrooke de 1962 à 1963.En 1963, il a obtenu le trophée du meilleur acteur dans un rôle de premier plan au Dominion Drama Festival, à Kitchener (Canada) pour son rôle d’Estragon dans la production d’«En attendant Godot» de Samuel Beckett par l’Atelier de Sherbrooke. De 1963 à 1966, il fait un baccalauréat et une maîtrise en philosophie à l'Université Laval, suivi de deux ans d’étude au programme du Master en sciences de la famille et de la sexualité à l'Université de Louvain en Belgique de 1966 à 1968. En 1968 et en 1969, il a été interne au Center for Human Communication de Los Gatos en Californie, où, profondément influencé par l'École de Palo Alto, il suit une formation en thérapie familiale et en thérapie de groupe. En 1969, il est agréé Child, Marriage and Family Therapist dans l’État de la Californie.

1969-1980
De retour à Montréal, Luc Morissette a pratiqué la psychothérapie en cabinet privé pendant 15 ans, de 1969 à 1984. Durant ces années, il a également suivi une formation en analyse bioénergétique avec Stanley Keleman et Alexander Lowen. Pendant cette période, il travaillait comme thérapeute familial et professeur clinique à l’Hôpital du Sacré-Cœur, Pavillon Albert-Prévost. Il a aussi été directeur du Département des Sciences sociales à l’Institut Philippe-Pinel de Montréal de 1969 à 1972. De 1972 jusqu’en 1979, il est chargé de formation pratique puis professeur-adjoint au Département de communication de l’Université de Montréal. il est en outre conférencier ou professeur invité à l'Université de Sherbrooke, l'Université Laval, l'Université du Québec à Trois-Rivières, l'Université de Californie à Santa Cruz et à l'Institut Esalen en Californie.Il termine sa carrière universitaire comme professeur-substitut au Rassemblement en animation et recherches culturelles à l’UQAM de 1978 à 1980. En 1978, il est engagé comme professeur de bioénergie à l’École nationale de théâtre, poste qu’il occupe jusqu’en 1990.

1980-aujourd'hui
Il sera enfin professeur de jeu, de mouvement et de texte à l’École professionnelle de théâtre du Collège Lionel-Groulx de 1984 à 2007. Il est également auteur et co-auteur de trois livres et d’une vingtaine d’articles dans des revues spécialisées (Interprétation, Sociologie et Société, Anthropologie, Cahiers de Théâtre Jeu, etc.). Depuis 1980, il pratique le métier de comédien majoritairement au théâtre, mais aussi au cinéma, à la radio et à la télévision. 

Rôles marquants
En 40 ans, il a joué dans plus de cinquante productions à la scène. Ses rôles marquants sont nombreux : François 1er dans Vie et mort du roi boiteux de Jean-Pierre Ronfard, Vendôme dans Les Cauchemars du grand monde de Gilbert Turp, Léo Girard dans La Nuit des p'tits couteaux de Suzanne Aubry, Ulysse dans Le Cyclope d’Euripide, le contrebassiste dans La Contrebasse de Patrick Suskind, Gubetta dans Lucrèce Borgia de Victor Hugo, masque de la meilleure production de Montréal en 1997, Pécuchet dans Gustave n'est pas moderne d'Armando Llamas, Vincent van Gogh dans L'Ange et le Corbeau de Francis Montmart, où il s'est mérité une nomination au Masque de la meilleure interprétation masculine en 1995, et Théo Steiner dans Toujours l'Orage d'Enzo Cormann.Il a joué dans plus de 35 films, dont Nelligan de Robert Favreau, Le Party de Pierre Falardeau, L'Idée noire de Mireille Dansereau, Familia de Louise Archambault et Mémoires affectives de Francis Leclerc, Transit de Christian De la Cortina, The Timekeeper de Louis Bélanger, Best Sellers de Lina Roessler, Misanthrope de Damian Szifron et Henri Henri de Martin Talbot. Il a enfin été de plus de 35 téléséries et téléromans au petit écran :  Nuit blanche, C’est comme ça que je t’aime, Les Pays d’en haut, District 31, Unité 9, 19-2, The Art of More, Les Pêcheurs, Série Noire, Nos étés, Prochaine station, René Lévesque, Les Ex et Les Super mamies de Lise Payette.
Lire la suite
Classé par :
Titre Date de publication

Oeuvres

  • La formation au métier d'acteur: écrits sur parole (2021)

    La formation au métier d'acteur: écrits sur parole, Dramaturges Éditeurs, Montréal, 2021, 270 pages.
    ISBN : 978-2-89637-168-6
  • Guide des nouvelles thérapies : Les outils de l’espoir (1984)

    Morissette, L. et Riel, M, Guide des nouvelles thérapies : Les outils de l’espoir, Québec-Science Éditeur, Québec, 1984, 281 pages.
    ISBN : 2-920073-34-6
  • Lettre ouverte à un condamné… (1976)

    Lettre ouverte à un condamné…, Le Jour, 1976, p. 19.
  • Petit manuel de guérilla matrimoniale (1973)

    Morissette, Luc et Morissette, Rodolphe, Petit manuel de guérilla matrimoniale, Ferron Editeur, Montréal, 1973, 208 pages.
  • Vivre à cul-de-sac (1974)

    Vivre à cul-de-sac, Nous, 1974
Design Web = Egzakt Dernière mise à jour : 4 octobre 2022